Le MuséoParc Alésia s’articule autour de trois lieux :
le Centre d’interprétation, les vestiges gallo-romains et la statue de Vercingétorix.

Le Centre d'interprétation

Construit dans la plaine d’Alésia, c’est un bâtiment à l’architecture symbolique, signé par le célèbre architecte Bernard Tschumi. Sa forme circulaire évoque le siège d’Alésia, la résille en mélèze qui l’habille fait référence au bois des fortifications romaines, les colonnes obliques de son atrium évoquent le chaos de la bataille.

A l’intérieur, un parcours pédagogique construit autour de découvertes archéologiques et d’hypothèses validées par des scientifiques, inscrit Alésia dans le contexte de la guerre des Gaules (de 58 à 51 av. J.-C).
Vous découvrez ainsi le contexte et le déroulement de la bataille :

  • les conquêtes de l’armée romaine,
  • la révolte des chefs gaulois,
  • l’affrontement des deux armées,
  • le siège d’Alésia et la victoire de César.

L’apport de l’archéologie et le mythe du Gaulois complètent ce parcours.

Centre d'interpretation

Des cartes, films, vitrines, maquettes, bornes multimédia, des animations adaptées aux différents publics et des audioguides sont proposés pour vivre cette expérience.

Les vestiges gallo-romains

Ville gallo-romaine

Les vestiges gallo-romains, situés à 3 km du Centre d’interprétation, permettent d’imaginer la vie quotidienne des habitants du site. En déambulant dans les rues antiques, vous découvrez le centre monumental composé d’un sanctuaire, d’un théâtre et d’un forum fermé par une basilique, un étonnant édifice, dit monument d’Ucuetis, caractérisé par une cour et une salle souterraine creusée dans la roche, des îlots d’habitations dont subsistent de très belles caves…

La statue de Vercingétorix

Statue de Vercingétorix

La statue monumentale de Vercingétorix, proche des vestiges gallo-romains, date de 1865. Haute de 6,60 mètres, cette œuvre en cuivre a été érigée sur ordre de Napoléon III pour marquer la fin et le succès des recherches archéologiques entreprises à Alésia.

Une analyse contemporaine de cette statue révèle de nombreux éléments anachroniques et une représentation des Gaulois aujourd’hui démentie par les découvertes archéologiques et la relecture des textes antiques.

La statue est en accès libre toute l’année.

Voir aussi

Le siège d'Alésia

En savoir plus

Un site unique

En savoir plus

Préparer sa visite

En savoir plus