La statue de Vercingétorix

open

 

Statue de Vercingétorix © T. Clarté - Balloïde Photo
open

 

Pour terminer votre visite, rendez-vous à l’ouest du Mont-Auxois, précisément là où l’oppidum domine le champ de la dernière bataille opposant les Gaulois aux Romains, pour découvrir l’emblème du site d’Alésia.

Pour commémorer la fin et le succès des recherches entreprises à Alésia, Napoléon III commande au sculpteur Aimé Millet une statue colossale de Vercingétorix. Haute de 6,60 mètres, cette oeuvre en tôle de cuivre est érigée en 1865. Son socle en pierre de 7 mètres a été dessiné par l’architecte Viollet-le-Duc.

Le visage de Vercingétorix, inspiré par Napoléon III jeune, et son attitude expriment la résignation après la défaite. La représentation est empreinte d’anachronismes. Le collier de perles est de pure fantaisie. La cuirasse, l’épée et les bandelettes qui enserrent les braies (pantalons) appartiennent à d’autres époques... Le tout est conforme à l’image diffusée aux XIXe et XXe siècles par l’imagerie populaire et les manuels scolaires : des Gaulois moustachus aux cheveux longs, portant des casques à ailes ou à cornes, aimant la guerre et la chasse, vivant dans des huttes. Autant d’idées reçues qui sont aujourd’hui démenties par les découvertes archéologiques et la relecture des textes antiques.

L’accès à la statue est libre en permanence.


Vidéo LSF - MuséoParc Alésia, la statue de Vercingétorix

Statue de Vercingétorix © Ph. Gillet - Conseil général de la Côte-d'Or