Conférences

open

La nécropole gallo-romaine du Pré Haut à Alésia. Résultats de la fouille d'archéologie préventive du Centre d'interprétation 


Par Claude Grapin, conservateur en chef du patrimoine, Conseil départemental de la Côte-d’Or.

Réalisée en 2008, la fouille d'archéologie préventive préalable à la construction du Centre d'interprétation a permis de révéler en totalité une nécropole de l'époque gallo-romaine, la première à ce jour sur le site d'Alésia. Les sépultures, des incinérations, paraissent appartenir à un même cercle familial.

Durée : 1 h 15 ● Gratuit.
Le vendredi 17 février à 20 h


open

Un faubourg de l'antique Alésia. Résultats de la fouille d'archéologie préventive du futur musée 


Par Claude Grapin, conservateur en chef du patrimoine, Conseil départemental de la Côte-d’Or.

En 2014, la fouille d'archéologie préventive réalisée sur l'emprise qui accueillera le futur musée a dégagé sur 9 000 m² un quartier correspondant à l'entrée sud-ouest de l'oppidum gaulois puis de la ville antique d'Alésia. Elle a révélé une grande voie taillée dans le roc, de nombreuses caves et structures de stockage et une série de carrières.

Durée : 1 h 15 ● Gratuit.
Le vendredi 17 mars à 20 h.


open

Parole aux jeunes chercheurs ! - Archéologie des sanctuaires gallo-romains, L’offrande de fibules et autres bijoux 


Par Samantha Heitzmann, doctorante à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, sous la direction d’Olivier de Cazanove, UMR 7041 ArScAn, équipe Gama.

La religion gallo-romaine est le résultat d’un syncrétisme entre traditions celtiques et culture romaine. Elle a connu des évolutions entre la conquête par César et la fin de l’Antiquité, et présente des particularités régionales. Certains aspects de cette religion nous échappent encore aujourd’hui ; l’absence de textes d’époque nous oblige à nous recentrer sur les données de terrain, notamment sur la multitude d’objets personnels retrouvés éparpillés dans les lieux de culte. Ces derniers sont à la fois les témoins de pratiques religieuses et de la vie dans ces espaces où se mêlent artisanat, commerce, banquets et autres activités connexes au monde religieux.

A partir d’exemples locaux (Sanctuaire de la Croix-Saint-Charles – Alésia ; fanum du Tremblois – Villiers-le-Duc…), nous nous attacherons à identifier quels objets servent d’offrande, en particulier pour les fibules et autres bijoux qui sont portés au quotidien. Enfin, nous évoquerons quelques pistes d’interprétation symbolique.

Durée : 1 heure ● Gratuit.
Le vendredi 7 avril à 19 h.


La conférence est précédée à 18 h d’une visite guidée de l’exposition Un Gaulois dans mon cartable !, puis suivie d’une dégustation de mets d’inspiration romaine.

open

Parole aux jeunes chercheurs ! - Le verre chez les Gaulois : enquête sur un artisanat du prestige 


Par Joëlle Rolland, doctorante à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Umr 8215 Trajectoires, Umr 5060 Iramat/Ceb.

Au second âge du fer, la société gauloise est en plein développement économique et social. Au IIIe siècle av. J.-C., alors que tout le savoir-faire des forgerons gaulois s'exprime, un nouvel artisanat se développe : celui du verre. Dédié à la fabrication de perles et de bracelets typiquement celtique, cet artisanat nous révèle le goût des Gaulois pour la couleur, le brillant et la transparence. L'enquête menée sur ces objets permet d'aller plus loin et d'interroger cet artisanat à la lumière des nouvelles méthodes de l'archéologie. Derrière ces parures se cachent des artisans, des savoir-faire mais aussi des réseaux d'échanges et de consommateurs. Qui fabriquait ces objets ? Avec quels moyens ? Pour qui étaient-ils destinés ? C'est ce que nous révèle doucement leur étude…

Durée : environ 1 heure ● Gratuit.
Le vendredi 12 mai à 19 h.


La conférence est précédée à 18 h d’une visite guidée de l’exposition Un Gaulois dans mon cartable !, puis suivie d’une dégustation de mets d’inspiration gauloise.

Bracelet et perles en verre gauloises de Saint-Etienne au Temple,  (Marne) IIIe-IIe siècle av. J.-C. . Conservé au Musée de l'Archéologie Nationale. Photo J.Rolland
open

De la fouille au laser, deux siècles de recherches pour révéler la ville antique d’Alésia 


Par Jonhattan Vidal.

La ville gallo-romaine d’Alésia est fouillée depuis deux siècles, pourtant à peine 10 % de sa surface totale (près de 100 ha) ont été mis au jour. Jonhattan Vidal est un archéologue qui utilise différentes méthodes comme la géophysique ou le LiDAR et les combine pour réaliser la cartographie complète du site et mieux comprendre l’urbanisme des villes antiques.

Durée : 1 h 15 ● Gratuit.
Le vendredi 16 juin à 20 h.



open

Alésia : aux sources de la création du Musée des antiquités nationales il y a 150 ans 


Par Hilaire Multon, Directeur du Musée d'archéologie nationale à Saint-Germain-en-Laye

Samedi 21 octobre à 15 h
Gratuit

open

Le théâtre antique d'Alésia. Bilan d'un siècle de fouilles à la lumière des travaux récents 


Par Claude Grapin, conservateur en chef du patrimoine, Conseil départemental de la Côte-d’Or

De 1906 à 2009, le théâtre antique d'Alésia a fait l'objet de nombreuses campagnes de fouilles. La synthèse des données collectées permet de retracer l'histoire longue et mouvementée du plus grand édifice d'Alésia. Elle révèle notamment qu'il a dû être totalement reconstruit après un siècle d'existence.

Durée : 1 h 15 ● Gratuit.
Le vendredi 17 novembre à 20 h.