TOUTES LES ACTUALITÉS D'ALÉSIA

#VercingetorixAroundTheWorld


Faites voyager Vercingétorix à travers le monde et postez vos photos les plus insolites !
Sur Facebook, Instagram et Twitter, utilisez le hashtag #VercingetorixAroundTheWorld
ou envoyez vos photos par mail à contact@alesia.com
À vos appareils photo !
La statuette de Vercingétorix est disponible à la boutique du MuséoParc Alésia au prix de 8,50 €

L'objet du mois


Juillet 2017

Le Centre d'interprétation présente l'original de l'inscription "In Alisiia"

« Martialis, fils de Dannotalos, a offert à Ucuetis ce bâtiment et cela avec les forgerons qui honorent Ucuetis à Alésia »

Le gaulois continue d’être pratiqué pendant quelques temps par les habitants des territoires conquis par Jules César. En témoigne cette inscription rédigée, au Ier siècle de notre ère, en langue gauloise avec des caractères latins. Elle confirme le nom de l’oppidum gaulois : Alisiia, et permet donc de localiser le lieu du siège d’Alésia à Alise-Sainte-Reine.
Elle met aussi en lumière Ucuetis, dieu gaulois protecteur des métallurgistes de la ville gallo-romaine.

L'objet du mois


Juin 2017

L'ancêtre du canif

La lame se replie dans une fente aménagée dans l'épaisseur du manche, comme un canif moderne. Mais avec une différence technique importante : ce petit couteau ne dispose pas de buttée d'arrêt. Il ne peut donc pas être utilisé en force. Il s'agit plutôt d'un objet précieux, comme le montre le décor soigné de son manche. Bien aiguisé, il pouvait être utilisé pour la toilette (pour couper les ongles par exemple), pour l'écriture (tailler un roseau pour écrire avec de l'encre) ou pour la couture et le tissage (couper du fil).
L : 6,6 cm.
Couteau à lame repliable d'époque gallo-romaine. Os, fer. Musée Alésia, fonds de la Société des Sciences de Semur-en-Auxois (inv. n° 2006.1.271).

L'objet du mois


Mai 2017

Couple de dieux

En Gaule à l'époque romaine les dieux sont souvent représentés en couples. C'est une spécificité sans doute héritée de traditions gauloises plus anciennes. Parmi ces couples de dieux, il existe une série bien localisée dans les régions occupées par les Éduens, les Sénons et les Lingons qui montre un dieu et une déesse assis côte à côte. Ce type de représentation a longtemps été appelée "couples éduens". Les noms des dieux nous sont rarement connus. Ces couples divins étaient honorés dans les sous-sols des maisons. Ils devaient garantir la protection et la prospérité du foyer.
Quinze "couples éduens" ont été trouvés à Alésia. Celui qui est présenté ici est le plus petit d'entre eux. Il devait être scellé dans un sous-sol. La déesse porte une corne d'abondance et une petite coupe (appelée patère), comme c'est presque toujours le cas. Le dieu tient sur ses genoux deux objets globulaires, peut-être une bourse et un gobelet, symboles d'abondance et de prospérité.
D'autres couples de dieux sont conservés au Musée Archéologique de Dijon, au Musée Romain Rolland de Clamecy, au Musée-Abbaye Saint-Germain d'Auxerre et au Musée d'Archéologie Nationale de Saint-Germain-en-Laye.

Couple de dieux d'époque gallo-romaine. Calcaire avec élément de scellement en fer. Musée Alésia, fonds de la Société des Sciences de Semur-en-Auxois (inv. n° 2006.7.1).
H : 19,5 cm.

L'objet du mois


Avril 2017


Voleurs faites vos jeux !

Simple décor ou damier de jeu ? La  pierre est tendre, la gravure régulière et soignée. S'il s'agit d'un damier, de quel jeu s'agit-il ? Les jeux de stratégie associant deux séries de pions étaient nombreux dans l'Antiquité. Il pourrait s'agir du jeu de petit voleur (latrunculus). Ce jeu très populaire utilisait une grille de cases vierges et de cases barrées.

Fragment d'un damier (?) d'époque gallo-romaine gravé dans la pierre. Musée Alésia, fonds de la Société des Sciences de Semur-en-Auxois (inv. n° 2008.1.189).
L : 26,5 cm.